Wikipédia:Lumière sur/Août 2016

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Principe

Cette page est consacrée à l’organisation et à la maintenance du cadre Wikipédia:Lumière sur de la page d’accueil de Wikipédia. Celui-ci est rempli par l’appel de la page correspondante, dont le contenu est renouvelé quotidiennement de façon automatique.

Deux principes sont à retenir :

  • Les articles présentés dans les différents cadres sont ceux qui ont d’ores et déjà été promus aux labels « Articles de qualité » et « Bon article ».
  • Il convient d’éviter de mettre plus de 400 mots (200 mots chacun pour les Lumière sur paraissant en duo, typiquement pour les articles promus BA) dans les cadres afin de maintenir l’équilibre des colonnes sur la page d’accueil, où ces cadres sont transclus. Si nécessaire, ajoutez à la fin le code {{Clr}} afin d’éviter que l’éventuelle image ne déborde du cadre.

Programme du mois

Lundi 1er août 2016

Le cuirassé Nagato en 1945.

L'attaque de Yokosuka est un raid aérien mené par la US Navy le contre l'arsenal naval de Yokosuka pendant les dernières semaines de la guerre du Pacifique.

En , la troisième flotte des États-Unis dirigée par l'amiral William F. Halsey mène une série de raids aériens et de bombardements navals contre des cibles au Japon. Alors que la plupart des navires de guerre japonais sont ancrés près de la base navale de Kure et dans la mer intérieure de Seto, le cuirassé japonais Nagato et plusieurs navires de guerre plus petits sont parqués à l'arsenal naval de Yokosuka dans la baie de Tokyo.

Le Nagato est la principale cible du raid, mais les positions anti-aériennes et d’autres navires de guerre situés à l'arsenal naval de Yokosuka sont également visés par l’attaque. D'autres avions de l'US Navy et de la Royal Navy frappent aussi des aérodromes de la région de Tokyo. Alors que le Nagato n'est que légèrement endommagé, l'aviation américaine coule un destroyer, un sous-marin et deux navires d'escorte ; elle endommage cinq petits vaisseaux. Les pilotes alliés détruisent également plusieurs locomotives et quarante-trois avions japonais. La défense antiaérienne japonaise abat douze avions américains et deux britanniques.

Après l'attaque de Yokosuka, les attaques de la flotte alliée se portent contre le corps principal de la marine impériale à Kure, puis la troisième flotte et des éléments de la Royal Navy poursuivent leurs frappes contre des cibles au Japon jusqu'à la fin des combats le .

Mardi 2 août 2016

Yoshio Sakamoto, personne clef de l'histoire de Metroid.

Metroid (メトロイド, Metoroido?) est un jeu vidéo d'action-aventure développé par Nintendo R&D1 et Intelligent Systems, et édité par Nintendo en 1986 sur Famicom Disk System. Il sort à partir de 1987 sur NES en Amérique du Nord, puis dans le reste du monde et en arcade cette même année. Le jeu est tardivement réédité à partir de 2004 sur Game Boy Advance au Japon, en Amérique du Nord et en Europe. Il est réédité en version dématérialisée sur les consoles Wii en 2007, 3DS en 2012 et Wii U en 2013, mais aussi sous forme de bonus dans les jeux Metroid Prime et Zero Mission.

Metroid met en scène Samus Aran, un personnage présenté comme un chasseur de l'espace qui explore la planète Zèbes, pour combattre les Pirates de l'espace et vaincre Mother Brain, qui ont enlevé une race d'aliens inconnue et potentiellement dangereuse : les Metroid. C'est un jeu de plates-formes orienté vers l'action-aventure et la recherche d'objets se déroulant dans un monde ouvert labyrinthique, agrémenté de phases d'action du type shoot 'em up. Le système de jeu est basé sur le déblocage progressif des équipements et armes, ainsi que des zones. Le joueur contrôle un personnage et peut le déplacer où il le désire dans un univers comportant plusieurs zones interconnectées. Cependant, l'accès à certaines parties ou zones est limité par la présence de portes verrouillées ou de difficultés, qui ne peuvent être franchies que si le joueur obtient des armes, des power-up ou du matériel spécial, disséminés sous forme d'items dans le jeu. Les améliorations permettent également au joueur de vaincre des ennemis de plus en plus puissants, à localiser des raccourcis, des zones secrètes et à ouvrir les secteurs fermés, l’obligeant souvent à revenir sur ses pas.

Metroid prend ses sources dans Super Mario, lui empruntant son système de jeu de plates-formes et The Legend of Zelda, reprenant son monde ouvert et sa progression non linéaire. Il est aussi inspiré du film de science-fiction Alien, réalisé par Ridley Scott en 1979. L'équipe de développement dirigée par Yoshio Sakamoto, qui choisit de faire du protagoniste une femme, ajoute au gameplay l'acquisition permanente des power-up et crée une ambiance particulière, confortée par des musiques inquiétantes à l'atmosphère sombre, composées par Hirokazu Tanaka. Le jeu se place donc en marge des cibles classiques familiales de la ludothèque Nintendo et cible un public plus adulte…

Mercredi 3 août 2016

Jument et poulain bais de race Skyros.

Le Skyros est une race de cheval miniature originaire de l'île de Skyros en Grèce dont il a pris le nom. Assez proche du cheval oriental, ses origines remontent probablement à l'Antiquité grecque. Il a longtemps vécu totalement isolé d'autres équidés. Les cultivateurs de l'île y faisaient jadis périodiquement appel pendant la saison du battage, avant de relâcher ces petits chevaux en liberté. Avec la motorisation de l'agriculture, la race perd ses débouchés et devient menacée de disparition. La FAO reconnaît le Skyros comme race menacée en 1991, plusieurs programmes de sauvegarde voient le jour.

Docile et résistant, le Skyros présente une morphologie de cheval miniature plutôt que de poney, et une taille moyenne d'1,08 m. Il peut faire une bonne monture d'équitation sur poney pour les jeunes enfants, et un partenaire fiable d'équithérapie. Le cheptel, toujours en reconstitution, reste en danger critique d'extinction. Il compte environ 300 individus en 2015, essentiellement en Grèce, avec une tentative d'implantation en Écosse.

Jeudi 4 août 2016

La Statue de la Liberté, reproduite dans le jeu et appelée Statue de l'Hilarité, est le symbole de Liberty City.

Grand Theft Auto IV, communément abrégé GTA IV, est un jeu vidéo d'action-aventure à monde ouvert développé par Rockstar North et édité par Rockstar Games. Il est initialement publié le 29 avril 2008 sur consoles PlayStation 3 et Xbox 360 en Amérique du Nord, en Europe et en Océanie. Il est ensuite publié sur Microsoft Windows (PC) le en Amérique du Nord puis le 3 décembre en Europe. Le jeu est le premier volet de la série Grand Theft Auto entièrement en haute définition, le quatrième volet majeur et le onzième épisode dans l'ordre d'apparition, succédant à Grand Theft Auto: Vice City Stories publié en 2006.

Le jeu met en scène Niko Bellic, un vétéran de guerre originaire d'Europe de l'Est, ayant immigré dans la ville de Liberty City aux États-Unis afin d'y vivre le rêve américain promis par son cousin, Roman Bellic, qui l'entraîne malgré lui dans un engrenage de crimes et de règlements de compte. Le joueur progresse dans des environnements en trois dimensions qu’il explore en vue à la troisième personne et dans lesquels il peut se déplacer à pied ou grâce à divers véhicules. Le jeu combine des éléments de course et de tir à la troisième personne et propose un gameplay ouvert aussi bien en solo qu'en multijoueur. Dans ce dernier mode, entre 16 et 32 joueurs (selon les versions) peuvent coopérer ou s'affronter dans différents modes de jeu.

Le jeu bénéficie de deux contenus épisodiques publié en téléchargements payants sur consoles et PC. Le premier, intitulé The Lost and Damned, est publié le 17 février 2009 et le second, intitulé The Ballad of Gay Tony, est publié le . Le joueur y incarne respectivement Johnny Klebitz et Luis Lopez, deux protagonistes liés au scénario de Grand Theft Auto IV.

Malgré les polémiques qui entourent les graphismes et contenus à caractère violent et sexuel, Grand Theft Auto IV est un succès commercial. Il est très favorablement accueilli par l'ensemble de la presse spécialisée et récompensé à de nombreuses reprises. À sa sortie, le jeu bat deux records de ventes avec près de 3,6 millions d’exemplaires écoulés le premier jour et six millions d’exemplaires vendus en une semaine, engrangeant ainsi plus de 500 millions de dollars de recettes. En septembre 2011, il dépasse les 22 millions d'exemplaires vendus. Il se classe meilleur jeu de tous les temps et devient le jeu pour consoles de septième génération le mieux noté sur des agrégateurs tels que GameRankings et Metacritic. Son successeur et cinquième volet majeur de la série, Grand Theft Auto V, est publié en septembre 2013.

Vendredi 5 août 2016

Drapeau des États fédérés de Micronésie.

La délégation des États fédérés de Micronésie aux Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin comprend cinq athlètes : un homme et une femme en athlétisme, un homme et une femme en natation, un homme en haltérophilie. Cette composition est identique aux années précédentes. Il s'agit de la troisième apparition de l'État micronésien à des Jeux olympiques d'été depuis ses débuts en 2000 à Sydney en Australie, quatorze ans après son indépendance. L'haltérophile Manuel Minginfel participe pour la troisième fois à des Jeux olympiques d'été. Il est le seul à s'être qualifié par ses performances. Aucun des athlètes concourant en athlétisme ou en natation n'a passé le stade des séries. Le nageur Kerson Hadley a battu le record national du 50 m nage libre avec un temps de 25 s 34. La délégation n'a remporté aucune médaille lors de ces jeux.

Samedi 6 août 2016

À Birmingham vers 1870.

Paul Belloni Du Chaillu ( à Saint-Denis, La Réunion - à Saint-Pétersbourg, Empire russe) est un explorateur et naturaliste franco-américain.

Fils d'un négociant français qui ne le reconnaît pas et d'une mère mulâtre, n'ayant reçu aucune instruction scientifique, entretenant dans ses œuvres des légendes sur sa vie, ses origines, son âge, etc., Paul Du Chaillu effectue d'importantes explorations au Gabon, riches en découvertes notamment zoologiques, botaniques et ethnologiques, à partir des estuaires et des bras de mer de la côte.

Si la réalité et la qualité de ses travaux sont aujourd'hui démontrées, ses aventures sont fortement critiquées et mises en doute par la communauté scientifique de son temps. Il est malgré cela le premier voyageur à observer de près le gorille, dans son milieu naturel, et à le chasser ; l'identification scientifique de l'animal avait été proposée quelques mois auparavant à Boston.

Ce sont essentiellement ses écrits et ses nombreuses conférences qui le rendent célèbres, mais qui, aussi, discréditent ce vulgarisateur qui aime l'exagération, l'exubérance, le pittoresque et le lyrisme. La qualité scientifique de ses apports a été réévaluée à la fin du XXe et au début du XXIe siècle.

Dimanche 7 août 2016

Cosplay d’Aayla Secura.

Aayla Secura est un personnage de la saga cinématographique Star Wars.

Originaire de la planète Ryloth, elle est formée dès son enfance à l’académie Jedi de la planète Coruscant. Devenue l’apprentie du Quinlan Vos, elle seconde ce dernier dans plusieurs missions qui les mettent régulièrement en péril notamment lors de deux enquêtes sur sa planète d’origine. Elle participe à la bataille de Géonosis qui déclenche la terrible guerre des clones. Promue général durant cette guerre, elle meurt au combat, trahi par ses soldats sur la planète Felucia.

Gracieuse et athlétique, elle est maîtresse dans l’art du combat au sabre laser. Vue comme une guerrière émérite, elle est régulièrement prise pour modèle lors de concours de cosplay.

Elle est créée en 2000 par le scénariste John Ostrander et la dessinatrice Jan Duursema pour la série de bande dessinée Star Wars: Republic. Aayla apparaît ensuite dans les épisodes II et III de la saga cinématographique et est interprétée par une employée de la société d’effets spéciaux Industrial Light & Magic. Elle est le seul personnage créé dans une bande dessinée Star Wars à être apparu par la suite dans des films de la franchise.

En plus des novélisations des films L’Attaque des clones et La Revanche des Sith, Aayla Secura apparaît dans de nombreuses bandes dessinées mais aussi dans des séries télévisées, jeux vidéo et en figurines.

Lundi 8 août 2016

Le campement de Looking Glass était situé à proximité de la Clearwater, près de la ville actuelle de Kooskia.

L’attaque du camp de Looking Glass est une attaque militaire menée le dans le cadre de la guerre des Nez-Percés par le capitaine Stephen G. Whipple de la United States Army sur le village du chef amérindien Looking Glass installé à proximité de la Clearwater, près de la ville actuelle de Kooskia. Alors que ce dernier a refusé de se joindre aux autres factions de Nez-Percés hostiles aux Américains, le général Oliver Otis Howard, se fiant à des rapports indiquant qu'il constituerait une menace, donne l'ordre de l'arrêter ainsi que son groupe.

À l'arrivée des Américains, Looking Glass leur fait savoir qu'ils vivent en paix et leur demande de partir mais le tir d'un des civils volontaires accompagnant les soldats précipite l'affrontement. Surpris par l'attaque, les Amérindiens fuient leur village et se réfugient dans les collines avoisinantes. Les soldats mettent ensuite à sac le campement et capturent près de 700 chevaux qu'ils ramènent à Mount Idaho.

Bien que le campement de Looking Glass ait été détruit, la mission est un échec pour les Américains puisque Whipple n'est pas parvenu à capturer le groupe d'Amérindiens. En outre, Looking Glass, furieux de la façon dont il a été traité par les Américains, choisit de se joindre aux autres groupes de Nez-Percés hostiles, compliquant la tâche de l'armée américaine.

Mardi 9 août 2016

Cosplayer de Ned Flanders à la WonderCon de 2014.

Nedward Flanders, Jr., dit Ned Flanders, est un personnage fictif de la série télévisée d'animation Les Simpson. Il est doublé en version originale par Harry Shearer. En version française, Patrick Guillemin lui prête sa voix jusqu'à la neuvième saison et Pierre Laurent le remplace depuis. Au Québec, il est doublé par Bernard Fortin. Il apparaît pour la première fois dans le premier épisode de la série, Noël mortel. Il est le voisin le plus proche de la famille Simpson et tient le rôle de souffre-douleur d'Homer Simpson. C'est un fervent chrétien évangélique à la famille fâcheusement parfaite, il compte parmi les habitants de Springfield les plus sympathiques et compatissants et il est généralement considéré comme un pilier de la communauté de la ville.

Il est l'un des premiers personnages hors de la famille Simpson à apparaître dans la série et tient depuis le rôle central de plusieurs épisodes, le premier de ceux-ci étant l'épisode Mini golf, maxi beauf, diffusé en 1990 pendant la deuxième saison. Son nom de famille tient son origine de la Flanders Street à Portland en Oregon, ville natale du créateur des Simpson, Matt Groening. Lors de sa création il était destiné à être simplement un voisin agréable mais que Homer déteste.

En , Harry Shearer annonce vouloir arrêter de prêter sa voix au personnage et que quelqu'un devrait le remplacer. Cependant le de la même année la Fox signe les contrats de tous les membres principaux de la distribution, y compris Harry Shearer. En 1993, lors de la diffusion française de la quatrième saison, Patrick Guillemin est remplacé au doublage de Ned Flanders par Hervé Caradec pendant sept épisodes. Il a également été remplacé par Roland Timsit lors de l'épisode Le Saut de la mort.

Mercredi 10 août 2016

Federico Ezquerra dans la montée du col du Galibier en 1934.

Créé en 1903 dans un contexte de développement du sport cycliste, le Tour de France est organisé par le journal L'Auto, dirigé par Henri Desgrange, afin de relancer les ventes du quotidien. Dès sa première édition, l'épreuve connaît un certain succès populaire puis devient peu à peu l'un des évènements sportifs les plus populaires en France et à l'étranger. Les performances des coureurs, ces « géants de la route », magnifiées et glorifiées par la narration de la course dans les journaux, puis par la TSF, contribuent à asseoir la réputation de l'épreuve. Avec l'introduction du maillot jaune en 1919 pour distinguer le leader du classement général, le Tour de France se dote d'un symbole majeur.

La formule des équipes nationales est retenue à partir de 1930 pour contrer la puissance de certaines équipes de marque, accusées par Henri Desgrange de verrouiller la course, ce qui prive les organisateurs des ressources financières issues des droits d'entrée jusqu'alors payés par les marques. La caravane publicitaire naît cette même année pour compenser ce manque à gagner.

Alors que le Tour de France renaît dans la difficulté après la Seconde Guerre mondiale, la formule des équipes nationales est maintenue jusque dans les années 1960. Les performances de champions comme Fausto Coppi, Gino Bartali ou Louison Bobet marquent le public qui se déchire en 1964 à l'occasion du duel entre Raymond Poulidor et Jacques Anquetil.

Le retour aux équipes de marque combiné à l'émergence de la télévision offrent de nouvelles ressources au Tour de France et durant les années 1980, l'épreuve entre dans une période de forte croissance ainsi que d'« extension mondialisée » tant au niveau des équipes et des coureurs participants qu'au niveau du parcours et renforce sa position hégémonique au sein du cyclisme mondial.

L'« affaire Festina » en 1998 constitue un tournant. La pratique d'un dopage généralisé au sein du peloton apparaît au grand jour et l'image du Tour est ternie par les affaires qui se succèdent au cours des années 2000, notamment avec Lance Armstrong qui se voit retirer ses sept victoires. Depuis lors, les performances des coureurs entretiennent la suspicion tandis que les organisateurs s'évertuent à promouvoir l'image d'un « Tour propre ».

Jeudi 11 août 2016

La noche de Reyes en la Puerta del Sol par José Castelaro, 1839, huile sur toile, Musée d'histoire de Madrid.

La Musica Notturna delle strade di Madrid (Musique nocturne des rues de Madrid) est une composition pour quintette à cordes à deux violoncelles de Luigi Boccherini faisant partie intégrante du recueil de six quintettini opus 30 (G.319-324).

Composé en 1780 en Arenas de San Pedro alors que le compositeur est au service de don Luis, prince de la maison de Bourbon, ce quintettino évoque l'atmosphère des rues de Madrid à la nuit tombée. Il s'agit de son second essai de musique descriptive après celui du quintette en majeur opus 11 no 6 (G.276) L'Uccelleria de 1771.

Vendredi 12 août 2016

Le Turc mécanique, gravure de Karl Gottlieb von Windisch dans le livre de 1783, Raison inanimée.

Le Turc mécanique ou l’automate joueur d'échecs était un célèbre canular construit à la fin du XVIIIe siècle : il s’agissait d'un prétendu automate doté de la faculté de jouer aux échecs. Il a été partiellement détruit dans un incendie. De nos jours, une réplique a été créée : elle est contrôlée par un logiciel et joue réellement seule aux échecs.

Construit et dévoilé pour la première fois en 1770 par Johann Wolfgang von Kempelen, le mécanisme semblait capable de jouer contre un adversaire humain, ainsi que de résoudre le problème du cavalier, un casse-tête qui exige de déplacer un cavalier afin d'occuper une seule fois chaque case de l'échiquier. De 1770 jusqu'à sa destruction en 1854, il a été exposé par différents propriétaires en tant qu'automate, bien que le canular ait été expliqué, après bien des soupçons, au début des années 1820. Extérieurement, il avait l’apparence d'un mannequin habillé d’une cape et d’un turban assis derrière un meuble d’érable qui possédait des portes révélant une mécanique et des engrenages internes qui s'animaient lors de son activation.

Ce mécanisme n'était qu'une illusion permettant de masquer la profondeur réelle du meuble. Celui-ci possédait un autre compartiment secret dans lequel un joueur pouvait se glisser, et manipuler le mannequin sans être vu. L'automate était alors capable de jouer une partie d'échecs contre un adversaire humain. Grâce au talent des joueurs cachés, le Turc mécanique remporta la plupart des parties d'échecs auxquelles il participa en Europe et en Amérique durant près de 84 ans, y compris contre certains hommes d'État tels que Napoléon Bonaparte, Catherine II de Russie et Benjamin Franklin.

Samedi 13 août 2016

Raphaël Ibañez en 2015.

Raphaël Ibañez, né le à Dax, est un joueur international français de rugby à XV évoluant au poste de talonneur. Il commence sa carrière à l'US Dax qu'il quitte en 1998, joue dans deux autres clubs français, l'USA Perpignan et le Castres olympique. Puis il rejoint le club anglais des Saracens avant de terminer son parcours en club aux London Wasps.

En seize ans au plus haut niveau, Raphaël Ibañez a inscrit à son palmarès une coupe d'Europe en 2007 et un titre de champion d'Angleterre en 2008. Il remporte également la coupe anglo-galloise en 2006 ainsi que le bouclier européen en 2003. En équipe de France, il remporte deux Grands Chelems (1998 et 2002), participe à la finale de la Coupe du monde en 1999, compétition qu'il dispute à deux autres reprises, en 2003 et 2007. Raphaël Ibañez est le troisième joueur le plus capé de l'histoire du rugby à XV français derrière Philippe Sella et Fabien Pelous ; il compte 98 sélections dont 41 capitanats.

À l'issue de sa retraite sportive, il est consultant sportif pour la télévision. Il devient en 2012 entraîneur de l'Union Bordeaux Bègles, qui évolue en Top 14.

Dimanche 14 août 2016

Couverture de Human Fly, un comics de super-héros paru en 1958.

L'âge d'argent des comics (Silver Age of Comics) est une période de l'histoire de la bande dessinée américaine où le succès commercial des principaux comic books s'accompagne de diverses évolutions artistiques. C'est le retour des comics de super-héros — alors passés de mode depuis plusieurs années — qui marque le début de la période. Succédant à l'âge d'or des comics, et à une période intermédiaire dans la première moitié des années 1950, l'âge d'argent recouvre le laps de temps allant de 1956 à la fin des années 1960. Il laisse ensuite la place à la période suivante, appelée l'âge de bronze, à laquelle succèdera ensuite l'âge moderne. Un certain nombre d'auteurs importants ont contribué à la première partie de l'époque, notamment les scénaristes Stan Lee, Gardner Fox, John Broome et Robert Kanigher, et les dessinateurs Curt Swan, Jack Kirby, Gil Kane, Steve Ditko, Carmine Infantino, John Buscema et John Romita, Sr. À la fin de l'âge d'argent, une nouvelle génération d'auteurs arrive sur le devant de la scène, parmi lesquels des scénaristes comme Denny O'Neil, Mike Friedrich, Roy Thomas, ou Archie Goodwin et des dessinateurs tels que Neal Adams ou Jim Steranko.

Après-guerre, les comics de super-héros déclinent au profit des comics d'horreur, des crime comics et des comics romantiques. Dans les années 1950, ces trois genres disparaissent à leur tour, laissant la majorité des éditeurs dans la tourmente. La profession est encore fragilisée par la fermeture de la principale société de distribution. Il faut attendre 1956 pour que renaissent les super-héros, avec l'apparition d'une nouvelle version de Flash, dans Showcase no 4 (octobre 1956) publié par DC Comics. Bientôt suivie par la recréation de nombreux héros, ce retour est le point de départ de l'âge d'argent. D'autres éditeurs essaient alors de copier DC et c'est Marvel, sous la direction de Stan Lee, qui y parvient le mieux en lançant Les Quatre Fantastiques dans Fantastic Four no 1, publié en août 1961.

Cette période est aussi marquée par la chute du plus important des éditeurs de comics américain, Dell Comics, tandis que d'autres éditeurs tirent leur épingle du jeu comme Archie Comics, ainsi que des nouveaux comme Warren Publishing. Par ailleurs, les années 1960 sont celles aussi de la naissance de la bande dessinée underground, qui s'attaque violemment à la société américaine avec des auteurs comme Robert Crumb. Dans la bande dessinée grand public, les conventions stylistiques des scénarios et des dessins sont rejetées par des auteurs innovants comme Stan Lee et Carmine Infantino, et des dessinateurs comme Jack Kirby et Gene Colan. Alors que la société américaine évolue, les aspects formels changent eux aussi. Il faut cependant attendre la fin de l'âge d'argent pour que les messages véhiculés par ces œuvres évoluent également, ce qui marque le début de la période suivante.

Lundi 15 août 2016

Jules Bianchi en 2012 au Nürburgring.

Jules Bianchi, né le à Nice et mort le dans la même ville, est un pilote automobile français. Issu d'une célèbre famille du sport automobile, il est le petit-fils de Mauro Bianchi et le petit-neveu de Lucien Bianchi. Il participe à 34 Grands Prix de Formule 1 entre 2013 et 2014.

Après des débuts en karting remarqués, Jules Bianchi passe à la monoplace en 2007. Dès sa première année, il est sacré champion de France de Formule Renault. La saison suivante, il termine troisième des Formule 3 Euro Series avec une victoire prestigieuse aux Masters de Formule 3. En 2009, sacré champion de Formule 3 Euro Series, il reçoit le soutien de la Scuderia Ferrari qui l'intègre dans son académie de jeunes pilotes. En 2010, il s'engage en GP2 Series, l'antichambre de la Formule 1. Pour sa première année, très régulier, il termine troisième du championnat. Toujours en GP2 en 2011, il parvient, malgré un début de saison compliqué, à renverser la situation et à terminer à nouveau à la troisième place finale.

La saison suivante, il passe en Formula Renault 3.5 Series, antichambre alternative de la Formule 1 et devient pilote de réserve de Force India. Après une dernière course controversée, il termine vice-champion. Sans volant en Formule 1 chez Force India pour la saison 2013, l'équipe lui ayant préféré Adrian Sutil, il est intégré peu avant le premier Grand Prix de la saison au sein de la modeste écurie Marussia F1 Team par la Scuderia Ferrari. Au volant d'une monoplace peu compétitive avec laquelle il évolue en fond de grille, Bianchi domine assez largement son coéquipier également novice et obtient pour meilleur résultat en Grand Prix une 13e place.

En 2014, toujours avec Marussia, il marque les seuls points de l'histoire de l'écurie en prenant la neuvième place du Grand Prix de Monaco. Sa carrière en Formule 1 est brusquement interrompue après un grave accident causé par une collision sous une pluie battante entre sa monoplace et une dépanneuse au Grand Prix du Japon, le . Dans le coma durant plus de neuf mois, il meurt le des suites de ses blessures. C'est le premier accident mortel en Formule 1 depuis celui d'Ayrton Senna au Grand Prix de Saint-Marin 1994.

Mardi 16 août 2016

Ricardo Londoño-Bridge, né le à Medellín et assassiné le à San Bernardo del Viento, est un pilote automobile colombien. Il est connu pour être le premier Colombien à prendre part à un weekend de Formule 1, lors d'une séance d'essais du Grand Prix du Brésil 1981.

Ricardo Londoño pilote jusqu'en 1979 dans des championnats locaux et nationaux, en stock-car et en vitesse moto où il remporte de nombreuses victoires. En 1979, il part en endurance aux États-Unis et participe à quelques courses du championnat IMSA GT. L'année suivante, il termine notamment septième des 24 Heures de Daytona et se classe douzième du championnat CanAm. Grâce à ses soutiens financiers nationaux importants liés à la caféiculture mais aussi au trafic de drogue, il part en Europe, fin 1980, disputer une course du championnat de Grande-Bretagne de Formule 1 qu'il termine à la septième position. Malgré son inexpérience, il est recruté, en grande partie pour son argent, par Ensign pour disputer le Grand Prix du Brésil 1981 de Formule 1. Il dispose d'une séance pour obtenir sa superlicence et participer au Grand Prix, voire à la suite du championnat. Il effectue de bons tours chronométrés mais percute Keke Rosberg, ce qui incite la FISA à ne pas lui accorder sa superlicence ; le Colombien est dès lors licencié par son équipe.

Grâce à ses soutiens illégaux, il participe, en 1981, à quelques courses de Formule 2 avant de retourner définitivement en Amérique. Malgré l'arrestation de plusieurs de ses commanditaires, il effectue encore quelques apparitions en championnat IMSA GT avant de se retirer définitivement du sport automobile en 1986. Par la suite, il retourne en Colombie où il exerce des activités illégales liées au trafic de drogue. Il voit la majorité de ses biens confisquée en 2000 et est assassiné, le , lors d'un règlement de comptes.

Mercredi 17 août 2016

Lost in Translation est un film américano-japonais de Sofia Coppola, sorti en 2003. Cette comédie dramatique est le deuxième film de la réalisatrice, qui en a également écrit le scénario en s'inspirant de ses séjours au Japon. Le film a pour thème la rencontre dans un hôtel de Tokyo de deux Américains, interprétés par Bill Murray et Scarlett Johansson, perdus au sein d'une culture qui leur est totalement étrangère ainsi que dans leurs propres vies et qui nouent un lien particulier. À travers leurs expériences, le film propose une réflexion sur l'isolement, le mal-être, la culture japonaise et le langage.

Le film, financé de manière indépendante, est tourné au Japon en un peu plus d'un mois. Le scénario laisse beaucoup de liberté aux acteurs pour improviser, notamment à Bill Murray pour qui Sofia Coppola a spécifiquement écrit le rôle principal masculin. À sa sortie, le film est plébiscité par la critique et obtient un important succès commercial au vu de son modeste budget. Il remporte de nombreux prix, dont l'Oscar du meilleur scénario original, le Golden Globe du meilleur film musical ou de comédie, les British Academy Film Awards du meilleur acteur et de la meilleure actrice, et le César du meilleur film étranger.

Jeudi 18 août 2016

La station-village Courchevel 1850.

Courchevel est une station de sports d'hiver de la vallée de la Tarentaise, située sur le territoire communal de Saint-Bon-Tarentaise, dans le département de la Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes. Première station française aménagée en site vierge en 1946, elle fait partie du domaine skiable des Trois-Vallées.

La station est organisée autour de cinq villages : Saint-Bon-Tarentaise (chef-lieu communal), Courchevel Le Praz (appelé avant 2011 Courchevel 1300), Courchevel Village (anciennement Courchevel 1500), Courchevel Moriond (anciennement Courchevel 1650) et enfin Courchevel (anciennement Courchevel 1850). Ce dernier, qui donne son nom à la station, est le premier noyau de développement où s'applique le travail de l'architecte urbaniste Laurent Chappis et de l'ingénieur Maurice Michaud. Cette nouvelle urbanisation de la montagne a fait l'objet d'une inscription à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1998, et une trentaine de sites sont protégés au titre des monuments historiques.

La station ne se limite pas à la seule saison hivernale et ses pratiques du ski, elle s'est équipée notamment d'infrastructures collectives de loisirs et sportives, comme un centre aqualudique ouvert en 2015, et propose d'autres pratiques en lien avec la montagne durant l'été, avec la randonnée ou le VTT, mais aussi son festival international d'art pyrotechnique ou encore l'organisation d'exposition d'art contemporain.

Courchevel bénéficie généralement d'une image « haut de gamme » tant dans les médias nationaux et internationaux que dans la littérature plus spécialisée, au même titre que d'autres stations savoyardes.

Vendredi 19 août 2016

Sega Enterprises Ltd. v. Accolade, Inc., 977 F.2d 1510 (9th Cir. 1992), est un procès dans lequel la cour d'appel des États-Unis pour le neuvième circuit a appliqué la loi sur la propriété intellectuelle aux États-Unis en faveur de la rétro-ingénierie de logiciels informatiques.

Cette décision fait suite à un conflit entre Sega, le fabricant de la console de jeux vidéo Mega Drive (appelée Genesis aux États-Unis), et l'éditeur de jeux vidéo Accolade. Ce dernier a en effet désassemblé le code de la console, afin de publier des jeux en contournant la licence payante de Sega, ce qui entraîne l'affichage d'un message qui fait supposer, à tort, que la commercialisation du jeu a été autorisée par Sega. Ce procès a remis en question plusieurs points techniques, notamment sur le copyright, l'utilisation des marques déposées et les limites du fair use dans le cadre du développement logiciel.

Le procès est jugé dans un premier temps par la cour fédérale du district nord de Californie, qui statue en faveur de Sega. Une injonction de la cour oblige alors Accolade à arrêter le développement de nouveaux jeux sur Genesis et demande le retrait de la vente des jeux déjà commercialisés. Accolade fait appel devant la cour d'appel des États-Unis pour le neuvième circuit, arguant que la rétro-ingénierie est protégée par le fair use aux États-Unis. Quelques mois plus tard, la cour d'appel annule le jugement précédent et retourne la situation en condamnant Sega, qui entrave la concurrence en abusant du droit des marques. L'injonction est levée et Accolade peut de nouveau publier des jeux Genesis à partir de janvier 1993. Trois mois plus tard, le 30 avril 1993, un accord commercial est trouvé entre les deux parties.

Ce procès est régulièrement cité comme jurisprudence lors de différends concernant la rétro-ingénierie et le fair use. Il protège en effet les éditeurs qui font un usage raisonnable d'un système protégé si l'unique but est de rendre interopérable un produit avec ce système. Il statue également que les principes de fonctionnement d'une console de jeux ne peuvent être protégés par le copyright.

Samedi 20 août 2016

M. et Mme Goliath dansent sur le pont du Gadre, Ath

La ducasse est une tradition populaire de la ville d'Ath, dans le Hainaut, en Belgique. Remontant au Moyen Âge, elle s’est enrichie au fil du temps, pour devenir une fête très appréciée qui dure plusieurs jours, caractérisée par la présence de géants processionnels, de chars décoratifs et de groupes historiques.

Depuis le XVe siècle, le phénomène des « géants » est bien présent en Europe occidentale dans les processions et cortèges, les carnavals ou les fêtes publiques en général. Le contexte politique, économique et culturel a changé mais les géants ont survécu là où la tradition s'est solidement enracinée dans les populations. Ce cortège qui, directement issu des processions, a conservé ses géants anciens, est animé par une population locale qui leur demeure extrêmement attachée. La ducasse est l'événement majeur de la vie festive régionale. Elle donne lieu a de nombreuses réjouissances et manifestations culturelles.

La ducasse d'Ath est inscrite depuis 2008 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l'UNESCO, après sa proclamation en 2005, comme élément des Géants et dragons processionnels de Belgique et de France.

Dimanche 21 août 2016

Carte des mouvements et des attaques perpétrées par les croiseurs auxiliaires allemands Komet et Orion ainsi que le pétrolier-ravitailleur Kulmerland dans l'Ouest de l'océan Pacifique.

Les attaques allemandes sur Nauru survenues en sont les raids de deux croiseurs auxiliaires de l'Allemagne nazie, des navires de commerce reconvertis en bâtiments de guerre par l'adjonction d'armement et maquillés en bâtiments civils contre les intérêts des Alliés dans le Pacifique central. Elles comptent parmi les premières opérations du conflit mondial dans la région, avant le déclenchement de la Guerre du Pacifique proprement dite. À cette époque, l'Empire du Japon n'est pas encore entré en guerre contre les Alliés et le Pacifique ne constitue qu'un théâtre marginal de la Seconde Guerre mondiale. Les attaques visent à porter un coup d'arrêt à l'exportation du phosphate de Nauru, une petite île d'Océanie administrée depuis 1914 par l'Australie. La flottille allemande composée de l’Orion, du Komet et du Kulmerland a pour intention d'opérer un débarquement sur l'île et d'y détruire les infrastructures essentielles. Les attaques se déroulent en deux temps : entre le 6 et le 8 décembre les bâtiments allemands coulent cinq cargos évoluant autour de l'île puis le 27 décembre l'un des croiseurs revient bombarder le port de Nauru et les structures attenantes. Les dégâts provoqués conduisent à l'arrêt temporaire des exportations du phosphate de Nauru et ont pour conséquence d'accroître les mesures de surveillance maritime dans toute la région.

Lundi 22 août 2016

David Ortiz à la batte.

Le baseball est un sport collectif dérivé des mêmes racines que le cricket, qui se pratique sur un terrain de gazon et de sable. Il se joue avec des battes pour frapper une balle lancée, et des gants pour rattraper la balle. Les origines du baseball prêtent à controverses, mais il est indiscutable que les premières règles modernes (les « Knickerbocker Rules ») ont été codifiées aux États-Unis en 1845. Les racines européennes du jeu, longtemps négligées par les autorités américaines afin de faire du baseball un sport typiquement américain, sont connues de longue date par les historiens américains du sport. La récente mise en lumière d'une description d'un match joué en 1755 dans le Surrey (Angleterre) va dans ce sens.

C'est bien toutefois aux États-Unis que ce sport s'organise et se structure. Les premiers championnats y voient le jour dès 1857-1858, le professionnalisme est autorisé à partir de 1869 et la Ligue nationale est créée en 1876. Trente franchises, l'une d'elles basée au Canada, à Toronto, évoluent au plus haut niveau, dans la Ligue majeure de baseball (ligue également connue sous le sigle de son nom anglais : MLB (pour Major League Baseball). Depuis 1903, les séries mondiales opposent en octobre les vainqueurs des deux ligues formant la MLB.

Géré au niveau mondial par la Fédération internationale de baseball (IBAF) créée en 1938, ce sport d'été pratiqué généralement du printemps à l'automne est très populaire en Amérique du Nord, dans certains pays de l'Amérique centrale (Nicaragua et Panama), de l'Amérique du Sud (Colombie et Venezuela), des Antilles (Cuba, République dominicaine, Porto Rico) et de l'Asie (Japon, Corée du Sud, Taïwan).

Mardi 23 août 2016

Bellérophon chevauchant Pégase d'après Mary Hamilton Frye, 1914.

Pégase (en grec ancien Πήγασος / Pếgasos, en latin Pegasus) est un cheval ailé divin et l'une des créatures fantastiques les plus célèbres de la mythologie grecque.

Généralement blanc, ayant pour père Poséidon, Pégase naît avec son frère Chrysaor du sang de la Gorgone Méduse, lorsqu'elle est décapitée par le héros Persée. D'après les poètes gréco-romains, il monte au ciel après sa naissance et se met au service de Zeus, qui le charge d'apporter les éclairs et le tonnerre sur l’Olympe.

Ami des Muses, Pégase crée la source Hippocrène qu'il fait jaillir d'un coup de sabot. Capturé par Bellérophon près de la fontaine de Pirène, grâce à l'aide de la déesse Athéna et de Poséidon, Pégase permet à ce héros grec de le monter afin de vaincre la Chimère, et réalise avec son cavalier beaucoup d'autres exploits. Bellérophon tombe victime de son orgueil et chute en tentant d’atteindre le mont Olympe sur le dos du cheval ailé. Pégase retrouve Zeus, qui finit par le transformer en constellation et le placer dans le ciel.

Peut-être issu d'un ancien dieu des orages de la mythologie hittite portant l'épithète de Pihassassa, Pégase voit une partie de son mythe passer des peuples louvitophones aux anciens Grecs. D'autres théories évoquent l'observation des forces naturelles, de l'eau, de la foudre ou des oiseaux, ou encore la domestication du cheval. Le mythe de Pégase connait une large diffusion dans le monde antique ; repris par les Romains, il est partiellement christianisé et fait l'objet de nombreux commentaires, de théories et de reconstitutions depuis le Moyen Âge. Des hypothèses sont proposées quant à son lien avec les Muses, les dieux Athéna, Poséidon, Zeus et Apollon, ou encore le héros Persée.

La vaste symbolique de Pégase suit les époques et les courants de pensée. Symbole de sagesse et surtout de renommée du Moyen Âge aux Temps modernes, il devient celui de la poésie et le créateur des sources dans lesquelles les poètes viennent puiser l’inspiration, particulièrement au XIXe siècle où de nombreux poèmes l'exaltent. Pégase est le sujet d'une iconographie très riche à toutes les époques, des poteries grecques antiques aux peintures et sculptures de la Renaissance, jusqu'aux dessins modernes. Personnification de l'eau, mythe solaire, monture chamanique ou alchimique, son lien avec l'imagination humaine est mis en valeur dans les travaux des psychanalystes continuateurs de Carl Gustav Jung. Une profonde symbolique ésotérique en relation avec l'énergie spirituelle qui permet d'accéder au domaine des dieux, le mont Olympe, lui est attachée.

Aux XXe et XXIe siècles, il fait son apparition au cinéma, dans les littératures de l'imaginaire telles que la fantasy, dans les jeux vidéo et les jeux de rôle, où le nom de « pégase » est souvent devenu un nom commun qui désigne tous les chevaux ailés du bestiaire fantastique.

Mercredi 24 août 2016

Terril Sainte-Barbe.

Les houillères de Vy-lès-Lure sont un site d'extraction minière de l'est de la France, en Haute-Saône, au hameau de La Grange du Vau situé entre les communes de Vy-lès-Lure et de Mollans. Elles ont connu deux périodes d'activité, la première entre 1826 et 1905 avec l'accord d'une concession en 1842, la seconde dans les années 1940 par le Bureau de recherches géologiques et géophysiques (BRGG). Sa houille keupérienne a servi principalement au fonctionnement des chaudières utilisées dans la concentration de la saumure des salines locales, en particulier celle de Gouhenans, propriétaire de la concession de Vy-lès-Lure entre 1879 et 1925.

Des vestiges de cette activité (entrées de mines, terrils et une cité minière) subsistent au début du XXIe siècle.

Jeudi 25 août 2016

Pénélope Leprevost et Flora de Mariposa au 54e CHI de Genève, en 2014.

Flora de Mariposa est une jument de saut d'obstacles alezane inscrite au stud-book BWP, née le en Belgique flamande, à l'élevage de Herman de Brabander. Elle obtient de très bons résultats dès ses jeunes années, de 4 à 7 ans, sous la selle du cavalier belge Kurt De Clercq. La Française Geneviève Mégret, propriétaire du haras de Clarbec en pays d'Auge, en fait l'acquisition fin 2012 et la confie à la cavalière rouennaise Pénélope Leprevost, qui la mène au plus haut niveau. Flora de Mariposa est la révélation française de l'année 2014, malgré son jeune âge, grâce à ses performances pendant les Jeux équestres mondiaux. En 2015, elle décroche deux Grands Prix et réalise la meilleure saison des chevaux français d'obstacle, ce qui lui vaut d'être élue « cheval de l'année ». Sélectionnée pour les Jeux olympiques de Rio en 2016, elle décroche une médaille d'or par équipes.

Fille de For Pleasure, Flora de Mariposa a hérité de son style de saut, avec un port de tête haut et des membres postérieurs groupés. Respectueuse et réputée gentille, elle a cependant un caractère sensible et parfois difficile, nécessitant de la canaliser en concours. Sa cavalière Pénélope Leprevost, séduite par les qualités sportives de sa monture, s'est également vue confier Ilena de Mariposa, l'une des filles de Flora.

Vendredi 26 août 2016

Emma Watson au festival de Cannes 2013.

Emma Watson, née le à Paris, en France, est une actrice britannique. Elle est devenue célèbre en jouant le rôle d'Hermione Granger, l'un des trois rôles principaux dans la série des films Harry Potter. Elle est nommée pour de nombreuses récompenses pour son rôle, et en remporte plusieurs.

Ce n’est qu’après avoir tourné tous les opus de Harry Potter que l’actrice s’attaque à des rôles très différents. En 2012, elle incarne une des costumières de Marilyn Monroe dans le film My Week with Marilyn de Simon Curtis. On la retrouve également à l’affiche du Monde de Charlie de Stephen Chbosky et de The Bling Ring, réalisé par Sofia Coppola, sorti en 2013, où elle tient l'un des rôles principaux. En 2014, elle tient le rôle d'Ila dans le péplum américain Noé réalisé par Darren Aronofsky. On peut aussi la retrouver dans le film Regression de Alejandro Amenabar en 2015, et dans des films engagés comme par exemple Colonia Dignidad sur la dictature chilienne, ou The Circle, d'après le roman éponyme, dénonçant le « système Google ».

Actrice engagée, elle est remarquée lors d'un discours féministe aux Nations Unies. Elle est d'ailleurs nommée ambassadrice de bonne volonté par l'ONU Femmes en juillet 2014. Elle agit aussi en faveur du commerce équitable et du développement durable.

Samedi 27 août 2016

Portrait de René Pottier.

René Pottier, né le à Moret-sur-Loing et mort le à Levallois-Perret, est un coureur cycliste français. Il a remporté le Tour de France 1906, au cours duquel il remporte cinq étapes. Doté de qualités exceptionnelles d'endurance, il brille particulièrement sur les épreuves derrière tandem. Il s'impose notamment sur le Bol d'or, une épreuve sur piste de 24 heures, et termine à deux reprises sur le podium de Paris-Roubaix. Premier coureur à franchir le sommet du Ballon d'Alsace sur le Tour de France 1905, il est considéré comme le premier « roi de la montagne » du Tour à la suite de cet exploit. Sa carrière professionnelle ne s'étale que sur deux ans : il se suicide par pendaison dans les locaux du service de course de son équipe Peugeot, quelques mois seulement après sa victoire dans le Tour de France, sans laisser d'explication. La thèse d'un chagrin d'amour est alors largement soutenue par la presse, ainsi que par son frère André, lui aussi coureur cycliste.

Dimanche 28 août 2016

Zsolt Baumgartner, au volant d'un Minardi, lors du Grand Prix des États-Unis 2004.

Zsolt Baumgartner, né le à Debrecen, est un pilote automobile hongrois. Il est l'unique pilote hongrois à participer à un Grand Prix de Formule 1 et à marquer un point. Il participe à vingt Grands Prix entre 2003 et 2004 pour Jordan Grand Prix puis pour la Scuderia Minardi.

Après des débuts en karting dans son pays natal, il passe à la monoplace en 1997 en Formule Renault. Il passe ses trois années suivantes dans cette formule, dans les championnats allemand, français et européen, étant notamment sacré champion d'Allemagne en 1999. En 2000, il rejoint la Formule 3 allemande où il dispute deux saisons sans briller, ne montant sur aucun podium, se classant treizième pour sa première saison et dix-septième la saison suivante. En 2001, il participe également à la Formule 3000, antichambre de la Formule 1. Ne marquant aucun point en 2001, il en inscrit un seul en 2002 et pilote pour la première fois de sa carrière une monoplace de Formule 1, la Jordan EJ12. En 2003, il termine quatorzième de la Formule 3000 avec six points et devient pilote d'essais de Jordan Grand Prix, grâce au soutien d'entreprises nationales et du gouvernement hongrois.

Participant à plusieurs séances d'essais libres dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 2003, il remplace pour deux Grands Prix le titulaire Ralph Firman, blessé. Pressenti pour être titularisé au sein de l'équipe irlandaise pour la saison 2004, il rejoint finalement la Scuderia Minardi. Avec l'une des écuries les plus modestes du championnat, il passe la saison en fond de grille mais parvient à marquer son premier et unique point lors du Grand Prix des États-Unis 2004 qu'il termine à la huitième place. Malgré cela, il n'est pas prolongé chez Minardi pour 2005 et perd progressivement contact avec la Formule 1. Depuis, il effectue quelques brèves apparitions en sport automobile, en tant que pilote de réserve en Champ Car en 2007 notamment, ou en tant que pilote de Formule 1 biplaces lors de démonstrations dans de grandes villes. Il est consultant pour Magyar Televízió dans le cadre des Grands Prix de Formule 1 depuis 2012 et homme d'affaires dans l'agriculture.

Lundi 29 août 2016

Substitution opérée par la métaphore : « Ils viennent les chevaux de la Mer ! » Huile sur toile par Walter Crane (1893).

Une figure de style, du latin figura, est un procédé d’expression qui s’écarte de l’usage ordinaire de la langue et donne une expressivité particulière au propos. On parle également de figure de rhétorique ou de figure du discours. Si certains auteurs établissent des distinctions dans la portée des deux expressions, l’usage courant en fait des synonymes.

Les figures de style, liées à l'origine à la rhétorique, sont l’une des caractéristiques des textes qualifiés de « littéraires ». Elles sont cependant d’un emploi commun dans les interactions quotidiennes, écrites ou orales, du moins pour certaines d’entre elles, comme l’illustrent par exemple les métaphores injurieuses du capitaine Haddock.

De manière générale, les figures de style mettent en jeu : soit le sens des mots (figures de substitution comme la métaphore ou la litote, l’antithèse ou l’oxymore), soit leur sonorité (allitération, paronomase par exemple) soit enfin leur ordre dans la phrase (anaphore, gradation parmi les plus importantes). Elles se caractérisent par des opérations de transformation linguistique complexes, impliquant la volonté stylistique de l'énonciateur, l'effet recherché et produit sur l'interlocuteur, le contexte et l'univers culturel de référence également.

Chaque langue a ainsi ses propres figures de style ; leur traduction pose souvent des problèmes de fidélité par rapport à l'image recherchée. Par conséquent, cet article ne traite que des figures de style en langue française.

Les figures de style constituent un vaste ensemble complexe de procédés variés et à l’étude délicate. Les spécialistes ont identifié, depuis l’Antiquité gréco-romaine (avec Cicéron, Quintilien) des centaines de figures de style et leur ont attribué des noms savants, puis ont tenté de les classer (Fontanier, Dumarsais).

La linguistique moderne a renouvelé l’étude de ces procédés d’écriture en introduisant des critères nouveaux, d'identification et de classement, se fondant tour à tour sur la stylistique, la psycholinguistique ou la pragmatique. Les mécanismes des figures de style sont en effet l'objet de recherches neurolinguistiques et psychanalytiques.

Mardi 30 août 2016

Vue d'une partie du vignoble de mercurey

Le mercurey est un vin d'appellation d'origine contrôlée (AOC) de la Bourgogne viticole. Son vignoble est situé en Saône-et-Loire, à douze kilomètres au nord-ouest de Chalon-sur-Saône (côte chalonnaise) et à sept kilomètres de Givry. Cette AOC s'étend sur les communes de Mercurey et de Saint-Martin-sous-Montaigu.

Ce vignoble, reconnu en AOC en 1936 (dernières modifications du décret le le et le ) et implanté sur des sols marno-argilo-calcaires, a, depuis dix ans, une surface de production d'environ 650 hectares en appellation village et en premier cru. Sa production d'environ 28 000 hectolitres donne à peu près 90 % de vin rouge (cépage pinot noir et rendement de 40 à 58 hectolitres par hectare) et 10 % de vin blanc (cépage chardonnay et rendement de 45 à 64 hectolitres par hectare).

Cette appellation, située sous un climat tempéré à tendance continentale, comprend 85 « lieux-dits » en AOC village et 32 en premier cru. C'est la plus importante AOC de la côte chalonnaise. Historiquement, Marguerite de Flandre et Gabrielle d'Estrées appréciaient ce vin.

Olivier Poussier décrit les vins de Mercurey :

« Les beaux vins de Mercurey possèdent une certaine densité, une matière qui leur permet de rivaliser avec certains crus de la Côte de Beaune et vieillir quinze à vingt ans, dans des millésimes solaires. Ce sont des pinots noirs très structurés, assez tanniques qui naturellement demandent du temps avant d'être bus. »

Mercredi 31 août 2016

Avant poste de Tora, ville de Surobi, vallée d'Uzbin et village de Sper Kunday.

L'embuscade d'Uzbin (aussi écrit Uzbeen) ou embuscade de Surobi, ou bataille de Surobi (aussi écrit Saroubi), est un engagement militaire entre une patrouille de la Force internationale d'assistance et de sécurité (FIAS) composée de soldats français, afghans et américains, et d'insurgés talibans et du Hezb-e-Islami Gulbuddin dans le cadre de la guerre d'Afghanistan. Elle s'est déroulée les 18 et à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Kaboul autour du village de Sper Kunday, dans la vallée d'Uzbin, dans le Nord du district de Surobi.

Au total, lors de l'embuscade et des opérations de contre-offensive qui ont suivi, dix soldats français ont été tués ainsi que l'interprète afghan, 21 soldats français ont été blessés ainsi que 2 soldats de l'armée afghane, environ 40 talibans sont mis hors de combat et 20 à 40 civils sont tués. Les pertes pour l'armée française ont été les plus élevées en une seule fois depuis l'attentat du Drakkar en 1983 à Beyrouth, qui avait coûté la vie à 58 soldats français. Cette embuscade a infligé le plus grand nombre de victime à la FIAS depuis deux ans et a suscité une réaction politico-médiatique internationale. En France, les répercussions ont provoqué un débat politique sur la pertinence de la présence française et internationale en Afghanistan, ainsi que sur le niveau opérationnel de l'armée française.